« Retour | Archives
Le 25 juin 2013

Association de la presse francophone

100 ans, ça se célèbre en grand

Emily Noëlla Dufour

OTTAWA - Avoir 100 ans n’arrive pas tous les jours. C’est pourquoi l’équipe derrière le journal de La Liberté veut célébrer en grand. Au menu, une brochette d’événement s comprenant un colloque, un documentaire, une association de Journaux centenaires et bien plus.

À l’occasion de ce 100e anniversaire, La Liberté tient à saluer le travail de ses journalistes d’aujourd’hui et leurs prédécesseurs. Une exposition à travers laquelle seront présentés pendant un an l’histoire de la presse franco-manitobaine et le parcours des citoyens du dernier siècle aura lieu au Salon Empire du Centre du patrimoine. Cette exposition comprend deux volets, soit éducatif et historique.

Grâce au projet Peel, initié par La Liberté, les Manitobains, héritiers de ce journal pourront dorénavant de leur ordinateur, leur portable ou encore de leur tablette, explorer et partager leur histoire à l’aide d’archives numérisées de tous les numéros parus entre 1913 et 2013. Ceci leur permettra de remonter dans le temps et retraçer le parcours de leurs parents à leurs arrières-grand-parents, un peu à la manière d’un arbre généalogique.

« Moi-même, j’ai effectué une recherche sur mes grands-parents. J’ai appris qu’en 1962, la première caisse populaire du Manitoba fêtait ses 25 ans à Saint-Malo. On y a mentionné mes grands-parents parmi les fondateurs, soit René Marcotte et Mme René Marcotte », a raconté la présidente du conseil d'administration de la Société franco-manitobaine, Nicole Forest Lavergne, lors de son discours à la remise du Prix Boréal en juin.

La francophonie manitobaine tiendra également le rôle d’acteur principal dans un documentaire des Productions Rivard. Présenté à Radio-Canada Winnipeg ainsi que sur le réseau national, ce documentaire traitera du rôle du journal dans la création de l’identité des Franco-Manitobains.

Encore plus

En plus de tous ces projets d’envergure, La Liberté accueille 200 personnes pour la tenue d’un symposium bilingue sur le journalisme qui aura lieu le 25 juin à l’Université de St-Boniface. Ce colloque s’adresse en particulier aux rédacteurs en chef, aux professionnels du domaine journalistique et aux membres de l’association des Journaux centenaires du Canada. Un club regroupant notamment, le Globe and Mail La Presse, LeDroit, l’Ottawa Citizen, Le Devoir et plusieurs autres.

Cette association a été créée pour encourager ces pionniers à partager leur vision et échanger leurs idées qui ont mené à leur réussite et au cœur de leurs accomplissements. « Ce n’est pas seulement maintenant que les journaux traversent des défis. Les journaux centenaires ont traversé plusieurs périodes de gros défis. C’est la raison pour laquelle on veut se réunir et partager nos idées pour passer à travers plutôt que de voir disparaître nos confrères les uns après les autres », affirme Sophie Gaulin, rédactrice en chef de La Liberté.

Cet été, le journal aura plus d’une raison de fêter. Non seulement un siècle s’est écoulé depuis son apparition, mais des prix lui ont aussi été décernés. Le 15 juin dernier, La Liberté a reçu le Prix Boréal de la Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada (lire le texte). Les franco-manitobains peuvent aussi s’attendre à un gala, une fête communautaire et à la reconnaissance des Pères Oblats.

 

TEXTES COMPLÉMENTAIRES

La Liberté souffle ses 100 bougies

La Liberté d’hier à aujourd’hui

La Liberté prête à relever de nouveaux défis

Télécharger Télécharger l'image

Cliquez pour plus de détailsMadeleine Meilleur et Jean-Marc Fournier se posent en sauveurs de Radio-Canada.
Les ministres délégués à la Francophonie du Québec et de l'Ontario ont annoncé leur intention de travailler ensemble en vue de sauver Radio-Canada, mise à mal par les coupures budgétaires du gouvernement fédéral.
Cliquez pour plus de détailsDécès d'un titan de la presse francophone
Une figure de proue de la presse communautaire minoritaire de langue française au Canada n'est plus. André Paquette s'est éteint le 20 octobre à l'âge de 86 ans, entouré de sa famille, à Hawkesbury, dans l'Est ontarien.
Cliquez pour plus de détailsLancement d'un 4e album solo pour Annette Campagne
Découvrir la Fransaskoise Annette Campagne est un vrai plaisir. On sent l'enthousiasme dans sa voix, une sérénité qui vient avec l'âge et l'expérience... et les retrouvailles avec son côté rockeuse, elle qui a d'abord fait carrière avec Folle Avoine et Hart Rouge dans l'ombre de sa célèbre soeur Carmen.
Cliquez pour plus de détailsLa priorité à la gouverne municipale
Les 350 délégués à la Convention de l'Acadie ont demandé à leurs dirigeants d'investir dans la pleine municipalisation des régions acadiennes - question de concentrer le poids politique. Cette direction inspire-t-elle à l'extérieur du Nouveau-Brunswick ?
Cliquez pour plus de détailsUne SRC plus locale, jeune et branchée ?
Dans son radar, le PDG de Radio-Canada, Hubert Lacroix, voit le diffuseur se distinguer en créant « la place publique la plus animée du pays ». Son nouveau discours valorise les stations régionales et le contenu canadien est accueilli avec prudence.
Cliquez pour plus de détailsLes communautés culturelles dans la mire de la SSF

Lorsqu’on parle de services de santé en français en milieu minoritaire, il fa...

Cliquez pour plus de détailsSix lieux, 3 groupes et un couffin
Des chercheurs ont suivi pendant quatre ans des jeunes enfants en milieu minoritaire pour mesurer l'impact d'un programme enrichi créé en Saskatchewan. Le résultat est « significatif » et pertinent.
Cliquez pour plus de détailsUne Acadienne et un Ontarien en nomination
Le romancier franco-ontarien Daniel Poliquin se trouve parmi les finalistes de la catégorie traduction, tandis que la professeure acadienne Georgette LeBlanc est dans la courte liste pour sa poésie.
Cliquez pour plus de détailsIsabelle Longnus: de ville en ville
Isabelle Longnus fut révélée à la scène musicale franco-canadienne grâce à sa contribution à la scène culturelle francophone de Vancouver. Dans les faits, l'auteure-compositrice est derrière la chanson officielle de la Place de la Francophonie des Jeux olympiques d'Hiver de 2010 en plus d'avoir assuré la réalisation du projet Vancouver Symphonique, en guise de célébration du 125e anniversaire de la métropole britanno-colombienne.
Cliquez pour plus de détailsDieu peut se tirer d'affaire sans l'Église

Le titre de cette chronique vous a peut-être fait sourciller. Une telle affirmation provien...

Cliquez pour plus de détailsÉcrivains ontariens, à vos claviers!
La deuxième édition du concours de création littéraire « Écrire pour se raconter » vient d'être lancée. Les écrivaines et écrivains amateurs de l'Ontario français ont jusqu'à la fin janvier 2015 pour soumettre un texte inédit sur l'identité.
Cliquez pour plus de détailsLe Québec veut s'investir au Canada
Avec un gouvernement fédéraliste à l'Assemblée nationale et deux chefs d'opposition populaires à Ottawa, les Québécois voudraient sortir de l'exil politique et constitutionnel. Qu'est-ce qui motive nos cousins ?
Cliquez pour plus de détailsFêtes nationales bilingues en 2017 ?
Le commissaire aux langues officielles a recommandé au ministère de produire des rapports d'étape sur la mise en oeuvre de mesures pour célébrer dans les deux langues le 150e anniversaire du Canada. La réponse n'a pas tardé.
Cliquez pour plus de détailsLe nombrilisme québécois
Marjorie Pedneault dénonce le peu de place accordé aux francophones hors Québec dans les émissions dites nationales. Confinée à son domicile de Dieppe, en juin, elle s'est tournée vers le RDI pour s'informer de la fusillade près de chez elle.
Cliquez pour plus de détailsVers l'université franco-ontarienne
Les participants au Sommet provincial sur le postsecondaire en Ontario, du 3 au 5 octobre à Toronto, étaient unanimes : la province doit maintenant se doter d'une université gouvernée « par et pour » les francophones.
Cliquez pour plus de détailsPostsecondaire en milieu minoritaire
Le meilleur accès à des programmes francophones, gérés pour et par les Franco-Ontariens : voilà grosso modo les revendications des États généraux sur le postsecondaire en Ontario français. Une urgence, quand on compare aux autres provinces.
Cliquez pour plus de détailsUn seul Canadien au Synode
Divorce, contraception, unions libres et homosexuelles. Au Synode sur la famille, du 5 au 19 octobre, la réalité des fidèles heurte la tradition catholique, promettant un débat contrasté malgré les appels au calme.
Cliquez pour plus de détailsInscriptions dans les 28 CSF
La tendance nationale des inscriptions dans les écoles francophones est positive. Mais pas dans toutes les provinces, où se profilent d'importants défis pour l'avenir.
Cliquez pour plus de détailsLe découpage au NB et en NÉ
Après 15 mois d'inertie gouvernementale, la poursuite déposée par la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse (FANE) a été relancée le 15 septembre. Au Nouveau-Brunswick, le nouveau premier ministre promet des solutions hors cour.
Cliquez pour plus de détailsMémoires du Shérif de Champêtre County
Au sud de Saskatoon se dresse le ranch Champêtre County. J'ai pu le connaître non pas en me rendant sur place, mais en lisant l'autobiographie d'Arthur Denis, Mémoires du Shérif de Champêtre County, ouvrage paru aux Éditions de la nouvelle plume (Régina).
Cliquez pour plus de détailsLe Paysagiste: moi et l'autre
En 2012, le sympathique Dayv Poulin lançait le premier chapitre de son aventure solo pop en français. Grâce au Paysagiste, le Franco-Ontarien livrait de belles promesses qui se heurtaient toutefois à l'absence d'une griffe singulière.
Cliquez pour plus de détailsLa revue des arts est numérisée
La revue papier ne disparaîtra pas, au contraire. Liaison se dématérialise pour mieux se multiplier et se diversifier. La jumelle électronique est lancée.
Cliquez pour plus de détailsLe changement au Nouveau-Brunswick
Cinquième province à élire récemment un gouvernement libéral, le Nouveau-Brunswick s'est réveillé le 23 septembre avec un résultat de vote très polarisé. L'équipe de Brian Gallant pourra relancer le français dans la province bilingue.
Cliquez pour plus de détailsL'université francophone pour 2025 ?
Le Sommet provincial des États généraux sur le postsecondaire en Ontario français, du 3 au 5 octobre à Toronto, promet de franchir une étape clé dans la création d'une université franco-ontarienne. Un projet qui dépasserait les frontières provinciales.
Cliquez pour plus de détailsHélène Koscielniak, Frédéric, roman

Le psychologique l’emporte sur le dramatique

...

Cliquez pour plus de détailsLes francophones parlent au CRTC
Les services télévisuels permettant aux francophones de se voir pourraient encore diminuer, selon les propos tenus lors d'audiences du CRTC, du 8 au 19 septembre. Comment maintenir la télé publique, le contenu canadien et les nouvelles régionales ?
Cliquez pour plus de détailsLa santé publique comme solution
À la suite des politiques sur l'alcool et sur le tabagisme en 2012, l'Association canadienne de santé publique (ACSP) a présenté en mai sa position sur la gestion des drogues. La prochaine, sur la prostitution, sera lancée en novembre.
Cliquez pour plus de détailsLa CNPF au pied du mur
Un bureau national à Ottawa sans employé permanent sur place. Une deuxième année sans financement de projets. Un site web abandonné. La Commission nationale des parents francophones (CNPF) est en état critique.
Cliquez pour plus de détailsUne tournée virtuelle du MCDP
Le Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP) présente un parcours thématique, basé sur une suite d'histoires inter-reliées. L'inauguration a eu lieu le 20 septembre à Winnipeg devant des milliers de visiteurs.
Cliquez pour plus de détailsL'immigration francophone perd son avantage
Déception, frustration, incompréhension, trahison, voilà autant de mots utilisés les francophones pour manifester leur mécontentement après l'annonce, le 12 septembre, de l'abolition du programme Avantage significatif francophone.

Communiqués de la francophonie